Jean-Christophe Tchékémian

Adhérent

2020

Présentation

Jean-Christophe Tchékémian est psychanalyste de style adlérien (Alfred Adler) et d’orientation transgénérationnelle.

Formation

Issu d’un double cursus universitaire en philosophie et sciences de l’éducation, diplômé de l’université Jean Moulin – Lyon 3, Jean-Christophe Tchékémian a été enseignant puis directeur pédagogique dans l’enseignement supérieur en Ile-de-France entre 1995 et 2014.

Son analyse s’étend sur 12 années. Sa dernière tranche analytique a été menée avec Virginie Mégglé psychanalyste et écrivaine après deux autres analyses didactiques : l’une avec une analyste d’orientation freudienne dans la Drôme et l’autre avec Christine Ulivucci, analyste transgénérationnelle à Paris. Il a suivi des séminaires théoriques dispensés par la Fédération Freudienne De Psychanalyse (FFDP), ceux animés par Christine Ulivucci au sein de l’Atelier de Recherche en Transgénérationnel ainsi que ceux proposés par Maureen Boigen au Centre Formations Thérapies Transgénérationnelles d’Aquitaine (CFTTA). Il est allé à la rencontre d’une intériorité nouvelle par la puissance des tambours chamaniques à la lumière de Florent Dechoz. Enfin il a exploré la cathartis du psychodrame morénien avec la psychanalyste-psychodramatiste, Carolina Becerril-Maillfert. Ce travail s’étend sur 12 années.

Aujourd’hui, sa pratique est intégrative. Elle utilise les fondamentaux de la psychologie individuelle et comparative d’Alfred Adler augmentée d’une clinique analytique et transgénérationnelle. La psychogénéalogie utilisée comme un outil s’appuie sur la psychanalyse étendue aux liens transgénérationnels et sur la technique psychosociologique du génosociogramme. La psychogénélaogie est au départ une approche psychanalytique qui utilise certains des principes et conventions de la généalogie pour rechercher dans le vécu de nos ancêtres les sources de nos éventuelles difficultés psychologiques et de certains de nos malaises physiques.

L’approche transgénérationnelle est fondée sur le concept d’un inconscient collectif, familial ou groupal développé par Carl Gustav Jung et Jacob Lévy Moréno. C’est à Anne Ancelin Schützenberger que nous devons l’essor médiatique de la psychogénéalogie mais Françoise Dolto, Didier Dumas (en France) et quelques autres ont élargi ce regard porté à notre roman familial.
L’approche transgénérationnelle est systémique (cf. Muray Bowen) et contextuelle (cf. Ivan Boszormenyi-Nagy). Approches d’intervention, d’enseignement et de recherche, elle se fonde, comme en psychogénéalogie sur l’idée que de notre passé subsiste un héritage psychosocial qui continue de vivre à travers nous consciemment et inconsciemment et que nous allons chercher à retransmettre à nos descendants.

Il a été initié en parallèle de mon activité de psychanalyste, un collectif en la forme d’une association de type loi 1901, “En-Quête de mon Arbre, Ateliers du Transgénérationnel” conçue en espaces d’explorations transdisciplinaires. Ces espaces dépassent les frontières entre les disciplines (transdisciplinarité) dans une approche holistique qui conçoit le sujet comme une unité indivisible (corps-esprit). « En-Quête de mon Arbre, Ateliers du Transgénérationnel » propose des ateliers, des groupes continus, et des cercles, et a vocation à organiser des stages, des séminaires et des conférences.

Public

Enfants (à partir de 5 ans), adolescents et adultes.

Lieu

11, avenue général de Gaulle
26300 BOURG-DE-PÉAGE

Contact

04 75 70 19 72 ou 06 33 08 49 75